Pourquoi chaque entreprise B2C a besoin d’un site Web

Boutique hors ligne

Dans son excellent article apparu hier dans La Tribune, « Le vendeur : une espèce à réinventer », Sophie Péters partage plusieurs statistiques qui doivent interpeller toute entreprise B2C cherchant à élargir sa clientèle. Les chiffres ne mentent pas : il faut revoir le rôle du vendeur, ainsi que se doter d’une présence efficace sur Internet.

Selon Mme. Péters les gérants des boutiques doivent réévaluer le rôle de ses vendeurs en magasin :

L’enquête menée par l’Observatoire Cetelem 2011 auprès de 8.700 consommateurs européens sonne le glas de la profession de vendeur. … Seuls 32% des sondés déclarent avoir eu affaire à un vendeur compétent lors de leur dernier achat. Ils vont même jusqu’à éviter tout contact une fois dans le magasin.

Pourquoi aujourd’hui les consommateurs se méfient-ils autant des vendeurs ?

En grande partie parce que ces premiers passent de plus en plus de temps sur Internet :

Mais la société de l’hyper-choix lançant des nouveautés à flux continu a changé la donne. Les consommateurs par souci de ne pas décrocher ont endossé les habits de l’expert. … Internet leur a fourni l’instrument de leur nouvelle liberté pour mieux les affranchir de la dictature des vendeurs et des marques … les acheteurs pratiquent désormais un sport de haut niveau : l’achat malin…. Près d’un consommateur sur deux recherche systématiquement les promotions et 89% disent se renseigner sur le Net avant un achat, quel que soit leur âge !

Neuf sur dix consommateurs de tout âge, c’est presque l’unanimité !

Quant à l’importance, voire l’urgence d’une entreprise de se créer une présence sur Internet, les chiffres-clé sur les usages du Web par les Internautes en France via le Journal du Net semblent le confirmer  :

  • Sans aller jusqu’à l’achat, 87 % vont se renseigner en ligne sur d’éventuelles promotions ;
  • Les sites Internet des marques de luxe sont largement consultés par 85 % des internautes clients qui souhaitent s’informer avant d’acheter le produit en magasin ;
  • 92% des Français se connectent tous les jours à Internet ;
  • Internet deux fois plus influent que la télévision ;
  • 57 % des consommateurs consultent les avis d’internautes avant achat.

Comme dit Mme. Peters : pour toute entreprise « il y a urgence à revoir les priorités : seuls 30% des ménages français se disent prêts à consommer davantage qu’en 2011. »

Autrement dit, toute entreprise B2C en France qui préfère toujours rester hors ligne le fait à ses propres risques et périls …